Actualités

Mios raconté par ses rues et lieux-dits

L’ouvrage collectif « Mios raconté par ses rues et lieux-dits »

est mis en vente à l’accueil de la mairie (Place du 11 Novembre) du jeudi 11 décembre 2014 au samedi 10 janvier 2015.

et à partir du 12 janvier, le livre sera en vente à l’office du tourisme.

Attention !

Rentrée scolaire 2015/2016

Les préinscriptions ont débuté depuis 20 octobre 2014.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Interview de Romain Da Fonseca

Romain Da Fonseca

1-     Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 25 ans. Je suis un amoureux de la nature et de la liberté depuis toujours, un aimant des grands espaces. Je recherche le contact avec la nature et l’aventure partout où je vais : lorsque j’étais sur le bassin, je faisais de la voile au Pyla s/Mer et sur de nombreux plans d’eau de France, et suis devenu moniteur en 2007… Je fais en sorte d’aller au bout des choses.
Je suis aussi très attaché à la notion de « création » : je ne considère pas mes projets ou expéditions comme des défis mais comme des œuvres.

 2-     Comment es-tu venu à la montagne ?

J’y ai de la famille et mon père en est originaire : j’y crapahute depuis mon plus jeune âge. J’ai notamment de nombreux souvenirs du cirque de Gavarnie.
La première raison de mon attirance pour la montagne, c’est la nature. L’altitude compense la latitude et grâce à cela, la montagne est une nature particulièrement riche, c’est ce qui m’y a toujours ramené.
J’ai également toujours fait du sport, j’ai beaucoup de mal à passer plusieurs jours sans me dépenser ! Actuellement et depuis plusieurs années, je m’entraine tous les jours (escalade, footing, randonnée…). Pour pratiquer toutes sortes d’activités physiques en milieu naturel, la montagne est certainement le plus grand « terrain de jeu » de la planète !

 3-     Peux-tu nous raconter ton parcours de montagnard ?

Je crois que je suis réellement tombé amoureux de la montagne lorsque j’étais petit, à Gavarnie. Un guide du village (qui y exerce toujours) avec qui l’on partait en hiver a réussi à me transmettre une certaine flamme, que j’ai considérablement alimentée par la suite.
Je me suis installé dans le val d’Azun, charmante petite vallée des Hautes-Pyrénées dès mes 18 ans, en 2007. J’avais déjà un brevet fédéral d’encadrant en randonnée.
J’ai traversée trois fois la chaîne : Atlantique-Méditerranée en 35 jours (2008) ; Méditerranée-Atlantique en 28 jours en gravissant de très nombreux sommets dont 33 3000m en 10 jours (2012) ; et cet été, le premier enchaînement français des 212 3000m en 3 mois.
J’ai également obtenu mon BE Alpinisme en 2011, qui me permet de transmettre mon expérience et de poursuivre ma passion directement sur le terrain.

 4-     Tu as gravi les 212 sommets de plus de 3.000m des Pyrénées. Peux-tu nous expliquer la genèse de cette expédition et l’esprit dans lequel tu l’as effectué ?

L’idée de ce projet est née juste avant de partir pour ma seconde traversée en 2012. Ce périple m’a permis d’effectuer certains repérages et de confirmer le fait que j’étais prétendant sérieux à cette tentative de première. C’est la suite logique de mes précédentes traversées dans lesquelles j’ai été toujours un peu plus vite et un peu plus haut. Le « Voyage sur les 212 » m’a permis de boucler ma Trilogie Pyrénéenne, réalisant ainsi une belle histoire et un joli hommage à cette chaîne. C’est aussi, évidemment, un projet inspiré du grand Patrick Berhault, alpiniste marquant pour ma génération à qui je rendais hommage (mort il y a 10 ans en tentant l’enchaînement des 82 4000m alpins).
Je ne suis pas parti en voulant à tout prix réussir ce défi, c’était très clair dans ma tête. Je ne suis pas pour la compétition là-haut car la montagne est un univers libre, une évasion de notre société où tout est « performance », « rendement », « consommation », « confrontation »… En ce qui me concerne, l’enchaînement des sommets était un prétexte pour vivre l’aventure véritable près de chez soi ; une ligne esthétique à suivre sans montre. Je suis guidé par une éthique très forte et très réfléchie.
Par rapport à l’autre, je recherche le partage depuis longtemps afin de valoriser la nature à travers sa beauté et son apport à l’être humain, dans le but de sensibiliser sainement le grand public de plus en plus urbain à l’indispensable rapport homme/nature.
Pour résumer, je n’ai pas cherché le record, j’ai grimpé tout l’été avec l’esprit d’un amérindien résistant !

 5-     Quel est le souvenir et l’image que tu gardes en mémoire ?

Dans une telle aventure, mentalement on est soit au plus haut, soit au plus bas… Il est très compliqué de trouver un juste milieu, surtout dans les conditions hivernales que nous avons eu cet été. J’ai donc trop d’images extraordinaires et d’images très dures en tête pour en retenir une seule. On peut vivre quelque chose de très dur sur une arête magnifique que l’on découvre, et l’instant d’après vivre un moment magique sur un banal sommet que l’on a gravit dix fois auparavant : parce que la luminosité sera particulière, parce qu’une grande difficulté technique sera franchi, parce que la situation vécu grâce au projet dans son ensemble sera unique, etc.

Allez, l’arrivée au sommet du Balaïtous (point culminant de ma vallée) était tout de même spéciale !

 6-     Que représente pour toi l’univers de la « Montagne » et plus particulièrement celui de la chaîne des Pyrénées ?

Il fut une époque où les champs étaient privilégiés à l’habitat parce que trop précieux, surtout en montagne. A notre époque c’est tout l’inverse : on encadre de petits espaces verts de maisons… L’urbanisation est la plus grande invasion de notre civilisation.
Du haut de leurs reliefs, les montagnes parvenaient encore à mener une résistance autonome face à l’envahisseur il y a quelques années, jusqu’à la création bienveillante des Parcs Nationaux. La montagne se transforme en véritable sanctuaire.
Les Pyrénées m’offrent un cadre de vie épanouissant et m’ont permis de réaliser de nombreux projets, de me réaliser. Elles sont mon camp de base solide !

 7-     Quel est ton futur projet à venir ?

Dans l’immédiat, je m’occupe de finaliser la Trilogie Pyrénéenne : j’écris des livres, je réalise des films, je prépare des conférences… et parallèlement à cela je fais mon rôle de délégué pyrénéen pour Mountain Wilderness (association reconnue d’utilité publique de protection de la montagne basée sur le respect de l’homme et de la nature).
En attendant la saison d’hiver, je réfléchis aussi intensément à un projet d’expéditions novateur. Le site Internet l’annonçant sera en ligne dans les semaines ou mois qui viennent.

 8-     Tu as l’intention de sortir un livre de ton périple. Quel format aura-t-il (photos, etc) et quand sera-t-il disponible ?

Effectivement l’écrit est le meilleur moyen de transmettre : je vais donc même en sortir 2 ! Il y aura une version classique et une version jeunesse. La version classique sera le premier récit communautaire d’aventure, raconté par moi et co-écrit par tous pour rester dans cette idée de partage interactif ; la version jeunesse sera une sorte de manuel pour expliquer comment l’on gravit plus de 200 sommets d’un coup.
Ils seront disponibles en 2015, j’espère à la fin de cet hiver ou dans le courant du printemps.

 Infos complémentaires :

Si des personnes souhaitent partager ton expérience ou te poser diverses questions, comment doivent-elles s’y prendre ?
Le mieux est de se rendre sur mon site web personnel où tout est centralisé (réalisations, parutions, rdv, presse, séjours pro…) : romaindafonseca.fr
Sinon voici l’ensemble de mes sites…
romaindafonseca.fr
voyagesurles212.com
(expé de cet été)
thesupertrampproject (projet à venir)
horizons-pyrenees.com (guide)
gite-bayet-pyrenees.com (gîte)

Avis d’enquête publique

Un nouvel avis d’enquête publique est disponible en ligne Il sera procédé, sur le territoire de la commune de MIOS, à une enquête publique unique (défrichement + PC) en vue de la réalisation de la 2ème tranche (CPC3 et CPC4) … [lire la suite]

Nouveaux horaires du service urbanisme

Depuis le 15 septembre, le service urbanisme de la mairie ouvre aux horaires suivants : – lundi : 8h30-12h00 et 13h30-17h00- mardi : 8h30-12h00 (fermé l’après-midi)- mercredi : 8h30-12h00 et 13h30-17h00- jeudi : 8h30-12h00 (fermé l’après-midi) – vendredi : 8h30-12h00 et … [lire la suite]

Collège de Mios

      Télécharger l’arrêté d’autorisation du permis pour le collège ici.

Elections sénatoriales

Consultez l’arrêté préfectoral concernant les élections sénatoriales du 28 septembre 2014

Commercialisation du lotissement « les Gemmeurs »

Le lotissement « les Gemmeurs » dont les travaux d’aménagement sont à présent terminés rentre dans la phase de commercialisation. Situé à proximité du centre-ville (accès par l’avenue de la Libération), il est composé de 7 lots de 500 m2 à 600 … [lire la suite]

Collecte de photographies, quartier Lillet et Mios ouest

le livre « mios à travers ses rues et lieudits » est en phase de se terminer. S’il reste encore quelques toponymes à traiter, on pense déjà aux illustrations. Toutes les personnes ou familles qui possèdent des photos anciennes de rues, de … [lire la suite]

Nouveau ! La ville de Mios a sa page Facebook

Retrouver toutes les informations concernant les manifestations culturelles, sportives et associatives sur notre territoire :

Déménagement du service archives

Le service archives vous accueille désormais rue Saint-Martin, face à la bibliothèque (ancienne grange rénovée).Horaires : 8h30-10h et 15h-17hTél : 05 57 17 10 49

Avis au public : ZAC du Parc du Val de l’Eyre

Une enquête publique au titre du défrichement et de la loi sur l’Eau portant sur le projet d’aménagement de la ZAC du Parc du Val de l’Eyre, prescrite par arrêté préfectoral du 3 septembre 2013, s’est déroulée en mairie de … [lire la suite]

Déplacements

Déplacez-vous à la demande Nouveau sur les 8 Communes du Bassin d'Arcachon Nord !Dès le 2 septembre, des minibus seront mis à votre disposition pour aller partout, de n'importe où… La Coban et le Conseil général de la Gironde ont … [lire la suite]

Avis au public

Le public est informé que les rapports et les conclusions de la Commission d'Enquête concernant les enquêtes publiques sur le Schéma de Cohérence Territoriale Bassin d'Arcachon Val de l'Eyre et le Document d'Aménagement Commercial correspondant sont tenus à la disposition … [lire la suite]

Si l'histoire de Mios m'était contée

Qui d’entre  nous ne souhaite pas connaître l’origine de sa rue, de son quartier ?Pourquoi Peyot, Ganadure, Samba, Curchade… ?D’origine lointaine ou récente, nos rues et quartiers ont une histoire à raconter.Tel est l’objet du livre « Mios à travers ses rues et … [lire la suite]

Gestion collective des prélèvements d’eau pour l’irrigation

Consultez l’avis de consultation du public concernant la candidature à la mission d’organisme unique de gestion collective des prélèvements d’eau pour l’irrigation. antivirus internet security software Objet de la consultation : Dans l’objectif de restaurer équilibre quantitatif de la ressource … [lire la suite]

Le covoiturage vous intéresse…

Economique, écologique et convivial, le covoiturage se développe de plus en plus. Pour faciliter les contacts, le Point Information Jeunesse de la ville de Mios (situé à côté de la Poste) met à la disposition des automobilistes un registre de … [lire la suite]

Avis au public

Le rapport d’enquête établi par Monsieur Alain GEORGET, commissaire enquêteur, à la suite de l’enquête publique diligentée au titre du code de l’environnement concernant le projet de création d’un Centre Commercial E. LECLERC et son étude d’impact à la demande … [lire la suite]

Arrêté interpréfectoral

Canalisations de transport d'hydrocarbures liquides “Parentis-Ambès”, “Lugos-Sillac” et “Guagnot-Berganton”. glasses online cheap Consultez l'arrêté portant sur la déclaration d'utilité publique, en vue de leur exploitation, des canalisations de transport d'hydrocarbures liquides “Parentis-Ambès”, “Lugos-Sillac” et “Guagnot-Berganton”, situées à l'extérieur du périmètre des … [lire la suite]